De l’importance de classifier ses photos

Parmi les bonnes résolutions 2009 il en est une qui me tient à coeur, celle de dynamiser ce blog, tant il est vrai que je l’ai quelque peu délaissé en 2008. Cela commence évidemment par une production régulière mais pour cela il me paraissait essentiel d’y voir plus clair dans les quelques 20.000 photos dont je dispose afin de pouvoir faire rapidement des sélections, par thème et dans le temps.

Pour cela j’ai commencé (et plutôt bien avancé) un « taguage » en règle de l’ensemble de mes photos à base de mots-clés. Tous les pros vous le diront, ils passent plus de temps à indexer et trier leurs photos plutôt qu’à les post-traiter car pour eux il est évidemment primordial de mettre le doigt instantanément ou presque sur les photos ad’hoc en fonction des thèmes demandés par leurs clients.

Certes, cette opération, bien que relativement fastidieuse (surtout lorsque comme moi, on a environ 4 ans de photos à rattraper), est facilitée via l’utilisation de mon logiciel favori (Adobe Lightroom) qui, parmi ses nombreuses fonctionnalité, permet d’affecter des mots-clés par lots à ses photos, et ce dès leur import (c’est essentiel !).

Dans mon cas personnel ce n’est pas que je n’avais rien fait jusqu’ici mais soit la catégorisation était limitée, voire simpliste (genre « Vendée, Oiseau »), soit elle était absente, par négligence de ma part. Ce n’était pourtant pas faute d’avoir été prévenu mais pour être honnête je ne touchais pas réellement le besoin du doigt (ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui avec autant de photos).

Pour autant, cette opération est facilitée via l’utilisation de mon logiciel favori (Adobe Lightroom) qui, parmi ses nombreuses fonctionnalité, permet d’affecter des mots-clés par lots à ses photos, et ce dès leur import, ce qui permet au moins d’être certain que mes photos auront au moins 1 mot-clé (le mot clé générique que j’affecte au minimum à une série), quitte à revenir et affiner dans un second temps. Désormais il n’est donc pas rare qu’une photo de mon catalogue se voit attribuée un nombre relativement important de mots-clés, par exemple « 2008, Avocette Elégante, Barge à Queue Noire, Envol, Limicoles, Noirmoutier, Oiseau, Vendée » pour cette photo d’un envol d’Avocettes Elégantes et de Barges à Queue Noire (photo réalisée en 2008 à Noirmoutier, Vendée)).

Envol d'Avocettes et de Barges à Queue Noire
Envol d’Avocettes et de Barges à Queue Noire

S’il est important de donner le plus d’informations différentes à une photo pour pouvoir bénéficier ensuite d’une certaine finesse de sélection, il est cependant encore plus important de veiller à ne pas trop abuser de mots-clés redondants car dans ce cas le risque est d’indexer des photos avec des mots-clés différents pour une même information.Il faut donc se concentrer sur l’utilisation de mots-clés identiques pour apporter une information similaire à plusieurs photos sous peine d’avoir des difficultés à retrouver l’ensemble de ses photos correspondant à un critère donné. Un exemple tout bête est relatif l’utilisation d’un mot-clé, tantôt au singulier, tantôt au pluriel; ainsi, si je tague une partie de mes photos d’oiseaux avec des fois le mot clé « Oiseau » et d’autres fois avec le mot-clé « Oiseaux », il est évident que le jour où je ferai une sélection sur le mot-clé « Oiseau » cette dernière ne contiendra pas l’ensemble de mes photos ayant été taguées avec le mot-clé « Oiseaux ». La remarque est valable évidemment pour les synonymes …

Une fois cette mécanique mentale bien huilée et appliquée consciencieusement à vos photos, je peux vous assurer que la recherche de photos devient un jeu d’enfant voire même un plaisir. J’en suis même arrivé, lors de recherches de photos pour les besoins de mon agence photos, à redécouvrir des photos que j’avais complètement oubliées, ce qui en fin de compte revient à allier l’utile à l’agréable : allez, si ce n’est pas déjà fait de votre côté, un peu de courage 😉

J’en profite pendant qu’il est encore temps pour vous souhaiter une excellent année 2009.

Publié par

Pascal Bénard

Pascal Bénard

Venu à la photo au travers de la Nature (animalier, macro, paysage) je découvre au fil du temps le portrait, l'architecture, le reportage et la street. Amoureux de Venise et des lieux où il règne une atmosphère chargée d'Histoire, je suis également attiré par les lumières des villes modernes, comme New York. Après plusieurs expériences réussies dans les domaines du Corporate et du Mariage, je franchis le cap et me lance en tant que Pro en mai 2014. J'ai créé ce blog afin de partager mes retours expériences, mes coups de coeur et mon travail.

Une réflexion au sujet de « De l’importance de classifier ses photos »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *