Pruch’ella duri !

Non, je ne me suis pas mis au corse pendant l’été; pour autant, cette expression (en français, “pourvu que ça dur !) , empruntée à Letizia, mère de Napoléon, résume bien mon sentiment après avoir passé deux semaines de pur repos, tant sur le plan physique que moral !

Pour avoir déjà été en Corse il y a 8 ans, je m’inquiétais des évolutions qu’il y aurait pu avoir, notamment sur le monde, l’expansion immobilière, la pollution, etc. Et bien, je suis vraiment très heureux de ce que j’ai pu voir et y goûter. La Corse reste donc toujours à mes yeux une référence en termes d’équilibre entre l’Homme et la Nature.

Continuer la lecture de Pruch’ella duri !

Les Vagues de Biscarosse

Un coup de dépoussiérage, une mise à jour de DotClear et hop, c’est reparti pour un tour pour mon blog 😉 Faut dire qu’après près d’un an de disette photographique (pour des raisons personnelles mais passagères je l’espère), le temps des vacances permet de rattraper, si ce n’est le temps perdu, la frustration qui s’est accumulée au fil des mois. Pas de PC, pas de téléphone, pas de télé … juste mon appareil photo … wouah, c’est boooon ! Du coup, voici une petite série sur un endroit que j’adore : Biscarosse, au sud d’Arcachon. Ses dunes de sable, ses forêts de pins, ses plages à perte de vue où il fait bon respirer l’air de la mer sans être pour autant agglutinés les uns sur les autres et surtout … ses vagues !

Continuer la lecture de Les Vagues de Biscarosse

Séance de Nourrissage

Le temps des hirondelles rustiques est venu depuis avril. Après une migration en provenance d’Afrique et un court séjour sur les étangs et dans les meilleures zones de chasse pour se refaire une santé, la merveilleuse aventure de la reproduction a commencé par la consolidation ou la création d’un nid. Ensuite, comme l’écrit Christophe Savinle plus souvent, l’hirondelle rustique réalise deux pontes entre les mois d’avril et de juin … le cycle de reproduction, de la ponte à l’envol des jeunes, dure environ 35 jours. Les parents chassent les proies en vol pour revenir ensuite les déposer dans les becs largement entrouvert des jeunes sans cesse quémandant de la nourriture … l’adulte nourrit les jeunes au nid en plein vol vers la fin de l’élevage”.

Continuer la lecture de Séance de Nourrissage

Les Brumes du Teich

De passage au Teich (Gironde) pour raison familiale, j’en ai profité pour prendre un bon bol d’air. Ce jour là, la météo ne s’était pas trompée : la brume matinale était bien présente et sous l’action du soleil qui allait la dissiper, ce serait une belle journée.

Et en effet, de 7h30 à 9h30, en attendant l’ouverture du Parc Ornithologique, je me suis offert une promenade dans le delta de la Leyre, le fleuve qui se jette dans le bassin d’arcachon. Le delta, qu’on appelle également la “petite camargue”, est une étendue de quelques 3000 ha, constituée de terres inondées, d’herbes marécageuses, de chemins de promenade et d’écluses et on y trouve de nombreux oiseaux (Cygnes, Cormorans, Cigognes, Hérons, Aigrettes, Canards, Milans Noirs, etc.).

Continuer la lecture de Les Brumes du Teich

Levers de Soleil

Pour faire suite au billet précédent, je vous propose “logiquement” de vous présenter quelques photos de levers de soleil. Contrairement au coucher, je dirais qu’un lever se mérite ! Tout d’abord, il faut se lever tôt et en été ça veut vouloir dire 4h du matin le temps de se rendre sur place. A cette heure-ci il fait froid, et en pleine nature il fait noir sauf si la lune est de la partie. Il faut donc penser à s’éclairer, aussi “bête” que cela puisse paraître.

Autre point très important : le trépied ! En effet, si pour un coucher de soleil on shoote à main levée jusqu’à ce qu’il n’y ait plus suffisamment de lumière, pour un lever de soleil une grande partie ou presque des moments intéressants se déroule dans une lumière qui ne permet pas de le faire sans trépied vu les temps de pose qui peuvent aller jusqu’à quelques secondes. Les séries suivantes illustrent des moments différents d’un lever de soleil.

Continuer la lecture de Levers de Soleil